La tare cachée du Canada, ça y est, on l’a trouvée!

Notre nouveau France Telecom à nous, maintenant, c’est Bell Canada. J’ai dit plein de mal de France Telecom à une période, je le reconnais, mais il s’avère que finalement, à côté de Bell, c’était rien que des petits joueurs !

Le problème : Dans notre immense, sobre mais élégant appart, nous avons deux prises téléphoniques (ta mère, ouahahahah !), une dans la chambre, et une dans le salon. Celle de la chambre fonctionne bien, la ligne téléphonique fonctionne bien aussi, mais la prise du salon, qu’on préfèrerait utiliser, ne fonctionne pas. Pour la petite histoire, on pense que c’est parce qu’il y a eu de la peinture dedans lors des précédents re-peinturages de l’appartement. (Je ne sais pas ce que vous en dites, mais je trouve la problématique assez simple, jusque là.)

L’objectif : Notre mission, si nous l’acceptons, est de tenter de convaincre Bell Canada d’honorer l’assurance réparation qu’ils nous ont faite souscrire (et payer), et de venir réparer la prise. Cette idée saugrenue ne vient pas de nous, la réparation de prise défectueuse est explicitement mentionnée comme comprise dans le contrat de maintenance de Bell. (A priori, je ne vois pas ce que notre requête a de tellement extravagant, si?)

La méthode : Pour convaincre Bell, il faut encore le joindre. Et pour le joindre, un seul numéro, celui d’Emily. Emily, c’est l’assistante personnalisée. C’est à dire que c’est une machine, mais au lieu de “pour connaitre nos horaires, tapez 1, pour nos tarifs tapez 2”, c’est “en quoi puis-je vous aider ?” et il faut lui causer. On doit donc causer à une machine. Pourquoi pas. La méthode consiste donc a essayer une succession de mots clefs pour que Emily veuille bien consentir à nous passer le service Réparations. Ca peut prendre plusieurs essais, ne serait-ce que pour déterminer que c’est Réparations qu’on veut, parce que visiblement Emily souffre d’un grave problème de surdité que personne de chez Bell n’a encore détecté. La médecine du travail, c’est pas encore ça. Et je me demande si c’est pas contagieux, parce que si tu parviens à contrer les défenses d’Emily et à atteindre un être “humain”, c’est pas évident qu’il t’écoute non plus.

Resultats préléminaires : Résultat majeur, après plusieurs heures de communications diverses, et deux bons mois de réclamations, on en est à notre cinquième rendez-vous avec un technicien qui ne s’est jamais pointé ( à chaque fois, nous avions assuré une permanence à l’appart sur toute la tranche horaire 8h-21h pendant laquelle le technicien est susceptible de passer ), et notre prise est comme au premier jour de notre arrivée: en panne. Enfin, là, je vous parle des rendez-vous pour lesquels on etait au courant, hein, parce que si on n’appelle pas, personne ne te dis que tu as rendez-vous, donc si ça se trouve, on en a même raté d’autres. Y’a quand même une humaine (?) de chez Bell qui a essayé de me faire croire que le technicien pouvait réparer notre prise sans venir à l’appart, juste en ayant accès au tableau en bas, et que c’est surement pour ça qu’on ne le voyait pas. Y sont forts, chez Bell ! Y’en a une autre qui pour se débarrasser de moi m’a donné un rendez-vous avec un technicien pour le samedi suivant, rendez-vous qu’elle a inventé de toutes pièces puisque j’ai appris par la suite que son service n’est pas habilité à donner de rendez-vous (et que personne ne voit ce rendez-vous sur leur système). On va de surprises en surprises …

Conclusion : Ce qui me tracasse, c’est que non seulement après deux mois de bataille acharnée on en est à Bell : 5 – Nous : 0, mais qu’en plus quand la prise sera réparée on va devoir s’en prendre à Sympatico ( trad: Wanadoo ) pour qu’ils nous fassent fonctionner correctement le modem en mode “sans fil”. Affaires à suivre…

10 Comments

  1. Je vous souhaite bien du courage.
    En ce qui nous concerne, je peux dire qu’avec BT, meme si notre ADSL est un peu pauvre, on a gagne au change… en particulier grace a leur site web. Tu devrais peut-etre essayer ca… tant qu’a causer a une machine… autant lui ecrire ;-).

    Ah… et je veux pas te miner le moral, mais Sympatico et Bell Canada… C’est pas les meme ?
    Sur leur site web y a: "©2005 Bell Canada[…]."

    Like

  2. Mmhh…. On a eu la meme experience avec British Gas… qui nous a assure que ppour le deuxieme rendez-vous, le gars etait passe, et qu’on n’etait pas la…. Comme on habitait un 40 metres carres, au rez-de-chaussee, et que la sonnerie de l’entree etait legerement agressive, on ne voit pas comment on aurait pu le rater, mais bon. Pis l’a pas laisse de mot non plus, comme ils aiment bien faire ici. Bref, nous on a aopte pour une solution simple apres un bon nombre d’essais de communication desastreux avec les humains (si, si) de British gas: on a de-me-na-ge…!! Bon courage donc, faut les avoir a l’usure!

    Like

  3. Moi je dis, ça va finir par un aller retour rapide chez Monsieur Canadian Tire pour acheter une prise de téléphone neuve et deux tournevis adequats … bon OK, je vous le vends en deux aller retours : le premier pour la prise et un tournevis, et le deuxieme apres s’etre apercu que le tournevis acheté n’était pas le bon 🙂

    Like

  4. Euh je vais dire une betise : et si vous faites fonctionner le modem sans fil, plus besoin de prise, si ?
    On a eu une mésaventure similaire avec un chaufagiste qui devait venir en décembre dernier quand notre chaudiere avait laché : le standard m’a dit qu’il avait une panne de voiture ; son collègue qui est finalement venu après moult relances et énervements au téléphone nous a dit que sa panne c’était une mise à la fourrière …

    Like

  5. Ben en fait, il faut quand même une prise pour brancher le modem… On pourrait le brancher dans la chambre (d’ailleurs, c’est ce qu’on fait) mais le réseau sans fil a l’air d’avoir du mal entre la chambre et le salon. Et les fils sont trop courts. C’est pour ça qu’ensuite on s’attaque à Sympatico notre fournisseur de modem… et sympatico… c’est Bell!!
    Merci de votre soutien à tous,
    Magali.

    Like

  6. Comment ça j’ai un accent !! ;-D

    C’est sur, ça aide pas… Mais ceci dit, quand je demande à poursuivre en français (c’est l’intérêt de vivre dans ce grand pays bilingue), Emilie garde ses défaillances auditives quand-même. Et en français, Emilie et moi on a pratiquement le même accent.

    Like

  7. Mais en francais, c’est ton absence d’accent (Québequois) qui te manque justement.
    Emilie n’ayant pas besoin de s’entendre elle-même, la facon dont elle parle n’est pas un signe de ce qu’elle peut comprendre.

    Ah la la… va falloir que tu te lances dans l’imitation… 😉
    Une bonne raison de renouveler les incursions en territoire francophone…

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s