Swing me true, swing me tender…

… ce fut long mais on a finalement mis la main sur quelques photos prises par des participants à l’atelier de swing de Frankie Manning et Chazz Young.

Frankie Manning est quelqu’un de très célèbre, mais aussi très organisé. Alors quand 300 personnes débarquent pour participer à son atelier, lui il ne prend même pas peur : il fait une file de garçons à gauche, une file de filles à droite, le premier garçon invite la première fille et il répartit dans la salle les couples ainsi formés en 3, 4, ou 5 colonnes. Le même cérémonial se répète à chaque début de cours et en moins de 5 minutes, tout le monde est prêt à danser. Et quand 300 personnes dansent, ça donne ce bazar très organisé :

Une classe de Frankie Manning

Frankie Manning nous a confié son grand secret : la cavalière est sa Reine et ce qu’il aime le plus au monde, c’est admirer sa Reine. Il commence donc toujours son swing out en transformant le rock-step en une révérence et la Reine, en retour, le gratifie d’un swivel (pivot des hanches sur place, ici exécuté par Mandy Gould) :

Frankie Manning et Mandy Gould se font des révérences

Le reste de la danse est un jeu innocent du qui-verra-sans-etre-vu et qui-fera-comme-si-de-rien-était-s’il-était-vu. Le Lindy circle, par exemple, ne s’apprécie pas à bout de bras mais au contraire bien serré. Car de son temps, nous a-t-il dit, tout était bon pour se rapprocher un peu plus de sa cavalière ! Le voici en train d’exécuter le riding the poney avec Alana Hock

Alana Hock riding le Frankie Manning

Chazz Young, son truc à lui, c’est les filles (comme pour Frankie) :

Mandy Gould et Chazz Young

et les pas de Jazz ou comment s’en servir au milieu d’une danse swing.

Pas de Jazz par Chazz Young et Mandy Gould

Encore une fois, quand 300 personnes dansent du Jazz (ici un fall of the log), ça donne cet autre bazar organisé :

Une classe de Chazz Young

2 Comments

  1. On a joue a "Ou est Charlie?", euh, "Ou sont Sieur et Dame Porain?", mais z’etes ou? On ne vous trouve pas, et on a scrute chaque image. Meme que la, j’peux vous dire ou est le stroumph gaucher. Meme que j’me demande ben comment finit un "fall of the log": par terre (si, si, il y en a un qui n’est pas loin)? Qui fait la buche?

    Like

  2. Alors:
    -Non, on n’est pas sur les photos. Le photographe a du trouver qu’on n’était pas assez photogénique?
    -le "fall of the log" finit généralement comme il a commencé, on se déséquilibre (suspense) mais on se rattrappe au dernier moment (happy ending) pour pouvoir recommencer (fall of the log 2: le retour de la revanche).
    -la buche, y’en a pas. Le swing est un exercice cerebral intense, qui demande des trésors de concentration et d’autosuggestion. Il faut imaginer la buche de "fall of the log", le chien de "Kick the dog", la bouteille du "corkscrew"… ‘achement balèze !!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s