Les bons comptes font les bons comptes

A l’aéroport international Pearson, on ne badine pas avec les places de parking. C’est ce que nous avons découvert en accompagnant Joseph à son avion. Au dessus de chaque emplacement, un petit boitier détecte le signal réfléchi par le toit de la voiture garée en dessous. Les 2 lampes du boitier virent au vert si l’emplacement est libre ou au rouge s’il est occupé, ce qui met à jour le décompte des places disponibles au début de chaque allée.

Détecteur de voitures

Je n’ose imaginer la tête des conducteurs apercevant le nombre de places restantes dans celle où j’assouvissais ma passion pour l’orthogonalité et les choses bien alignées: 47, 48, 47, 48, 47, 48…

Y sont plus précis que nous, c’est tout !

3 Comments

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s