Nouvelle-Ecosse, Ile du Prince Edouard : JOUR 1.

Halifax sous la pluie et avec des cernes.

Mmmmmmfffhhh ? Hein ? Quoi ? On est en vacances ? Ah ? Mais… Il est 4h du matin ! Pourquoi le réveil sonne-t’il ?
Ah, oui, l’avion vers Halifax décolle à 8h10. Je me souviens maintenant : on s’était dit qu’on pourrait bien profiter d’Halifax toute l’après midi, comme ça. Encore une riche idée, ça, tiens. Bon allez…
Prise de douche dans un demi-coma, bouclage de valises encore fumantes de la frénésie de la veille, gobage de petit dejeuner, attrappage de taxi… Et réveil à l’arrivée à l’aéroport…

Bref, après un voyage agréable bien que séparée de mon amoureux (l’avion est plein à craquer), l’avion entame sa descente vers une immense forêt aux couleurs automnales. C’est très très beau, mais ne serait-il pas plus prudent d’atterrir à l’aéroport, plutôt ? Et au dernier moment, on se rend compte que les pistes de l’aéroport sont là, entourées de la dite forêt. Un aéroport dans la nature ? Elles s’annoncent reposantes, ces vacances !

Sitôt arrivés, on saute dans la voiture (une grosse Lincoln) et on file vers Halifax par l’autoroute, les yeux embrumés mais néanmoins écarquillés devant la beauté des paysages, succession de petits lacs reflétant les arbres rouges de la berge … Le ciel se remplit petit à petit de gros nuages dont les formes nous amusent, jetant des ombres sur la forêt. Elles s’annoncent fort jolies, ces vacances !

A notre arrivée au Bed and Breakfast, Marigold, nous sommes accueillis par notre hotesse, Joan, et découvrons sa maison: Joan en a recouvert le sol, les murs, l’escalier, de fleurs et feuilles peintes avec des couleurs flamboyantes. La chambre est agréable, et on a un deck (= une terrasse) pour nous tous seuls. C’est chouette tout ça, mais il fait faim. Direction le centre-ville d’Halifax, à la recherche d’un casse-croute. Elles s’annoncent stomacales, ces vacances !
Marigold Bed and Breakfast

Notre appétit nous dirige sous un ciel franchement gris vers “Your Father’s Moustache” (trad : les moustaches de votre père), juste parce que le nom nous amuse. Nous prenons un premier contact avec la spécialité locale : le homard (lobster, pour les autochtones). C’est pas mauvais, ces petites bêtes, dans un sandwich ! Pendant qu’on épluche les guides sur Halifax et qu’on étend la liste des endroits qu’on veut visiter, la pluie se déchaine dehors … Elles s’annoncent mouillées, ces vacances !
Icone du restaurant

Malgré la pluie de plus en plus battante, nous tenons bon et nous balladons quand-même dans le centre-ville d’Halifax. Difficile de regarder en l’air sous une telle pluie, mais une chose est sure : les trottoirs sont très propres. Une fois les pantalons et pieds bien trempés, nous décidons finalement de filer visiter la brasserie de LA bière de Nouvelle-Ecosse: Alexander Keith.
Panneau de la Brasserie

La visite est très surprenante : elle se présente comme un voyage dans le passé, et on est guidés à travers la brasserie du 19ème siècle par une succession de personnages habillés et parlant comme à cette époque là. Ils nous racontent les derniers potins, quelques histoires drôles, et chantent tandis qu’on déguste la bière. Les locaux sont ceux d’origine, et ressemblent à une succession de hangards de briques imbriqués les uns dans les autres, formant ainsi de petites cours intérieures où les sons résonnent… On y apprend que Mr. Alexander Keith a appris l’art de brasser la bière en Ecosse, et a décidé de l’appliquer à Halifax car ce port très actif à l’époque accueillait plusieurs garnisons de soldats qui avaient chacun droit à des doses élevées de bière avec leur solde, ce qui lui offrait des débouchés immuables! Bien que peu instructive, finalement, sur les processus de fabrication de la bière, cette visite est très agréable.

La pluie étant entre-temps devenue apocalyptique, nous courons de magasins en devantures abritées avant de nous résoudre à gober une soupe au premier pub venu et à regagner notre chambre… Il parait qu’il fera meilleur demain…

2 Comments

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s