Nouvelle-Ecosse, Ile du Prince Edouard: JOUR 12

Temps maussade.

Finalement on a bien dormi dans le nid d’amûr. Bon, on s’est déshabillé dans le noir parce qu’on n’avait pas une confiance illimitée en nos hôtes, surtout après leurs insinuations suggestives (“achetez-vous du vin, y’a un jaccuzzi dans la salle de bain, détendez-vous, mettez-vous à l’aise…”. “Surtout n’éteignez pas les petites lampes (près de la fenêtre dans la chambre) sinon les gens vont croire qu’on est fermés”… Z’ont une web cam dans la chambre ou quoi?), mais de toute façon on s’est endormis tellement vite…

Avant de partir, on passe au musée des accadiens de Miscouche, qui est fermé mais en fait ouvert, pas vraiment vide mais pas franchement plein non plus… On abrège un peu la visite.

Deuxième arrêt culturel, le musée de la patate. La culture des patates est une grande ressource économique de l’île du Prince Edouard, qui consacre donc aux fameux tubercules tout un musée. Même si une partie est fermée, nous passons une matinée à nous promener l’air amusés dans cet univers. Ici, une expo de photos sur les divers parasites, là une description des nombreux produits dérivés de patate, plus loin une expo des appareils agricoles au fil des ans, et encore un historique de la patate à travers les ages…

Nous poursuivons avec une “fabrique de laine”. Nous observons tandis que la laine tout juste rasée sur les moutons est filée, re-filée, nettoyée, teintée, embobinée, ré-embobinée, ré-ré-embobinée, et finalement tissée…

Laine brute, teinture, filage et tissage, et lavate des couvertures

Nous reprenons la voiture, et nous dirigeons vers la pointe nord de l’île. Ventue, la pointe nord, très ventue. Pas étonnant qu’il y ait autant d’éoliennes dans le coin. Ce qui est chouette sur l’ile, c’est que la terre est riche en oxide de fer, donc très rouge. De telle sorte que même si le temps est gris, c’est joli quand même…

Ventu et rouge, le cap nord

De même, les maisons que nous aperçevons, même si elles ne sont pas rutilantes, sont toujours colorées.

Maisons colorées de PEI

Nous poursuivons le long de la côte vers la pointe ouest, et passons par le Parc Provincial Jacques Cartier, lieu où l’illustre explorateur a posé son pied pour la première fois sur ce continent. Des recherches approfondies nous ont permi d’établir que le Jacquot faisait un petit 39 fillette.

Empreinte de pas sur la plage Jacques Cartier

Pis, nous, c’est pas parce qu’il pleut à seaux qu’on ne joue pas avec le sable quand on va à la plage :

"Jérôme et Magali en Nouvelle Ecosse et sur l'île du Prince Edouard"

Enfin, bref, bien raffraichis par ce bon bol d’air (et d’eau), nous arrivons en fin d’après midi à notre étape pour la nuit. Pour une fois, on s’est offert un peu mieux que le B&B le moins cher : Doctor’s Inn. C’est une immense batisse visiblement ancienne mais en parfait état. Nous sommes les seuls clients, et nos hôtes sont aux petits soins. Nous terminons l’après midi en sirotant du thé/du vin au coin du feu, en écoutant de la musique traditionnelle locale (très celtique) et en écrivant une nouvelle fournée de cartes postales.

Le propriétaire de l’auberge est un passionné de légumes et de fruits anciens. Il y a d’ailleurs derrière la maison de vastes serres aux vitres brumeuses, dont s’échappent ici et là une touffe de feuilles. C’est la fin de la saison, mais notre assiètte comporte néanmoins un certain nombre de curiosités : petites tomates aux couleurs variant du jaune vif au bordeaux en passant par toutes les teintes de rouge (en tout, notre hôte en cultive 27 sortes au long de l’annnée!), choux-fleur violet, “yam”, “parsnips”, courges, citrouilles… Beaucoup de ces légumes resteront non-identifiés… Et tout est délicieux.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s