Alanis au Air Canada Center

Au cours de mes pérégrinations sur internet il y a quelques mois, j’ai appris que Alanis Morissette, une de mes chanteuses favorites, donnerait un concert à Toronto, au Air Canada Center. L’occasion était trop belle, je me suis empressée de me procurer des billets pour l’événement. J’ai fait bien attention, et je ne me suis même pas trompée de date, ni de salle, cette fois.

Par contre, en fait, ce n’est pas un concert d’Alanis Morissette. Elle chante en réalité en première partie d’un groupe dont je n’avais jamais entendu parler qui s’appelle Matchbox Twenty. Mince, encore raté. Enfin moi je m’en fiche, même pour seulement quelques chansons d’elle je suis prête à endurer n’importe quel autre groupe. Mes collègues me mettent rapidement au niveau avec quelques CDs, et franchement, ça a l’air supportable, comme groupe. Du gros rock comme on en entend partout, quoi.

Très excités, nous arrivons dans la salle en avance. Je suis toujours étonnée de voir les gens arriver en retard ou même juste a temps dans les salles de concert. Vont-ils tellement souvent à des concerts de grande envergure qu’ils se fichent de rater le début? Cette fois-ci ne fait pas exception: la salle est plus qu’à moitié vide lorsque le premier groupe entre en scène. Il s’agit de Mute Math (pourquoi pas, hein?), un groupe rock-destroy de Nouvelle-Orléans. Leur tour commence relativement sereinement pour se finir avec le chanteur qui fait la roue au dessus de son synthé en hurlant, tandis que le batteur tappe sur tout ce qu’il trouve et finalement empile sa batterie sur le même synthé avant d’escalader l’édifice. Un franc succès.

Mute Math

Les lumières reviennent. La salle est toujours seulement pleine aux deux tiers. Moi, je ne tiens plus en place. Après une attente interminable d’au moins dix minutes, les lumières s’éteignent, et la voix d’Alanis Morissette s’élève, A Capella. Soupir de bonheur. Elle entre en scène à la chanson suivante (Uninvited), que j’aime sa voix!

Et là, c’est le choc culturel.

Pour autant que je me souvienne, chez nous, quand on va au concert, c’est pour écouter les gens chanter. Mais apparemment, ici, c’est aussi pour boire des bières. Donc, tout au long du concert, il faut se lever et se pousser toutes les 10 minutes pour laisser les gens du milieu de la rangée aller au bar chercher la binouse suivante. Le point positif, c’est qu’on échange avec ses voisins. Le point négatif, c’est que franchement, c’est pête-couille.

Mais rien n’entame mon enthousiasme. Elle est magnifique, Alanis Morissette, sa voix me transporte, ses textes me touchent, c’est beau…

Alanis Morissette

Une dizaine de chansons (dont deux nouvelles) plus tard, elle quitte la scène et le charme est rompu. La salle est plus remplie mais il y a toujours des gens qui arrivent.

Vingt bonnes minutes et de nombreux gobelets de bière plus tard, le reste du concert commence. Gros effets, écrans géants, public hystérique, tout y était.

Matchbox Twenty

Le groupe est sympa, les musiques entrainantes, le public est debout et accompagne le chanteur, les briquets et écrans d’appareils photos illuminent la salle… mais pour moi, le point culminant de la soirée est passé. J’avais espéré que quand-même, pendant le “vrai” concert, celui qu’ils ont payé (cher) pour voir, les spectateurs resteraient à leurs places. Mais non, l’appel de la binouse est plus fort, apparemment. C’est curieux, il faudra s’y habituer, comme aux hamburger-frites-seau-de-coca-baquet-de-pop-corn dans les salles de ciné…

Y sont pô comme nous, c’est tout.

5 Comments

  1. Coralie a eu la meme experience que vous, a l’O2 Arena, lors du concert de Prince (http://mathieuetcoralie.com/blog/index.php/2007/09/16/495-musique), les gens qui rentrent et qui sortent pendant toute la duree du concert.
    Je ne sais pas si c’etait egalement le cas lors du concert de Mika, Lundi dernier. Cependant, elle etait tout devant et debout, alors c’etait peut-etre un peu different.

    Tres jolies photos de la scene. Vous aviez "infiltre" votre appareil dans le concert ou bien c’etait totalement permi ?

    Like

  2. Oui il était permis de prendre des photos.

    Et puis Matchbox 20 nous a même demandé d’allumer portables et appareils le temps d’une chanson pour faire les effets spéciaux. Que veux-tu de nos jours le briquet c’est has-been…

    Like

  3. Remplissage de la salle idem a l’O2 pour Prince. Comme il s’agissait de places numerotees, aparemment, pourquoi se presser?

    Je partage totalement l’avis de Magali sur la restauration. Pour Mika, les gens laissaient un compere garder leur "emplacement", revenaient avec des pintes de bieres. Evidemment, apres avoir ingurgite un ou plusieurs verres, il faut ressortir vider la vessie… Tout de meme,le concert les avaient stoppes. A l’O2, c’etaient des va-et-vient continuels, pire encore, puisqu’il y a avait option miam a emporter. Ah, l’agreable odeur de fish and chips au vinaigre malte sur une sublime chanson…

    Il me semblait qu’un fan aurait prefere etre foudroye que de perdre une seconde de concert de son idole. Je croyais aussi qu’il n’y avait que les Frenchies pour qui la nourriture/la boisson comptait autant.

    Comme quoi, de s’expatrier, ca fait remettre en cause les stereotypes…

    Supers vos photos!

    Like

  4. Des melomanes quoi… Mais c vrai qu’il faut rester vigilant en toute circonstance: pas d’hypoglycémie ou de déshydratation pour le fan d’outre-atlantique !

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s