Frayeur du soir, bonsoir !

Ces temps-ci, il nous semble que nous avons un nouveau petit garcon chaque jour ou presque. Il progresse pratiquement d’heure en heure… Au lieu du bebe que nous calinions il y a encore un mois, nous avons aujourd’hui un petit garcon a plusieurs dents, qui mange pratiquement la meme chose que nous, qui se saisit et manipule des objets, commence a communiquer et qui se deplace par lui meme…

Ainsi, il y a quelques jours, le Castor Junior a commence a timidement se deplacer sur le ventre. Le week-end meme, nous organisons un periple aux magasins pour bebes les plus proches et investissons dans des protections de prises electriques, des barrieres, etc. Et puis, le reste du week-end etant assez charge, nous ne prenons pas le temps de tout installer immediatement. Apres tout, Augustin ne voyage alors que de quelques metres.

Cet apres-midi, alors que je suis dans l’epluchage de legumes jusqu’aux coudes dans la cuisine, je suis d’un oeil attendri les progressions de mon fils, qui sort maintenant de son tapis et se promene vers la table a manger, puis s’avance vers la cuisine, probablement pour m’y rejoindre. Comme je ne tiens pas a ce qu’il vienne ramper dans la cuisine au milieu des sacs, serpillieres et autres provisions fragiles, je me retourne vers l’evier pour me rincer les mains et les essuyer afin de ramasser le Castor Junior et l’envoyer explorer dans d’autres directions moins risquees.

Grave erreur. Maman a largement sous estime la vitesse de pointe d’un Castor Junior motive et curieux. Quand elle se retourne enfin les mains propres et seches, elle a juste le temps d’apercevoir les pieds de son fils cheri qui disparaissent dans l’escalier du sous-sol, au rallenti. Oh, cette sensation d’un robinet d’eau froide qui s’ouvre dans le dos… Et la certitude de faire des cauchemards de ces longues secondes pendant lesquelles le petit, tout petit Castor devale la moitie de l’escalier sur le ventre, puis tourne et devale en rouleau le reste des marches, avant de se cogner le cote de la tete sur le pilier de la rampe, la-bas, tout en bas…

Heureusement, l’explorateur en herbe pleure immediatement, et suit du regard sa maman qui devale les escaliers, tout en bougeant les bras et les jambes. Pas de sang en vue, rien de casse a priori, alors Maman Castor ramasse son petit et parvient a le calmer en quelques (longues) minutes. Le temps d’appeler Papa Castor et de se donner rendez-vous aux urgences, d’arranger le transport avec la voisine Megan (une sainte), Augustin est deja curieux et gesticulant, comme a son habitude. Par precaution, on le maintient eveille pendant le trajet.

Les urgences de l’Hopital Pour Enfants de Toronto, une fois qu’on les trouve, sont extremement performantes et agreables. C’est une bonne chose que les petits enfants malades fassent pleurer dans les chaunieres et reveillent la generosite des gens: l’hopital est neuf, clair, le personnel abondant, competent et rassurant, l’equipement dernier cri… Dans les 10 premieres minutes apres notre arrivee, Augustin a ete ausculpte et Maman interrogee par une infirmiere et une doctoresse de triage, qui nous adressent un numero de chambre. Oui, de chambre: une belle, grande chambre avec un lit pour enfant, des fauteuils confortables pour les parents, une tele au mur et des jeux, sans compter l’equipement medical de pointe. Nous avons compte plus de 30 chambres identiques. Quelques minutes plus tard, le medecin pediatre urgentiste arrive et examine a son tour le Castor Junior, qui sourit a tout le monde, tente d’attrapper le stethoscope et mange allegrement le bord de son lit. Le medecin questionne Maman Castor en detail sans porter de jugement, joue avec bebe Castor tout en le tatouillant de-ci, de-la, et nous annonce l’absence de signes de traumatisme majeur. Pas de scanner pour Castor Junior, donc. Juste quelques heures de plus a l’hopital pour surveiller l’evolution des choses. Finalement, apres un repas du soir et une grosse sieste, nous sommes decharges et rassures: Augustin est indemne. Nous repartons avec une fausse prescription du medecin pour une barriere de securite pour nos escaliers…

Ouf, triple ouf. Ne restent plus que la trouille, la culpabilite et la honte de Maman.

Du coup, le lendemain matin des le reveil, Papa Castor s’est active:

Jerome au reveil avec moustache

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s