Pourquoi, deja?

Parce qu’on est des dingues, voila pourquoi!

Comme notre vie est trop simple, quelqu’un (que je ne nommerai pas vu que c’etait moi) a trouve que ce serait une bonne idee de partir camper, oui, CAMPER, avec toute la meute, pour deux nuits, a Sibbald Point Park. Alors effectivement, sur le coup, longtemps a l’avance, ca semblait relativement faisable, mais la date approchant, quand meme, on s’est rendus compte qu’il s’agirait de s’organiser un peu.

D’abord, on emprunte une tente suffisamment grande (si, ca existe), un rechaud de taille familiale, des duvets en nombre suffisant, etc… Parce que la derniere fois qu’on est alles camper, j’etais enceinte d’Augustin (et c’etait pas sur le blog), on avait du portage, alors on etait un peu limites question accessoires.

Ensuite on se renseigne et on prepare les menus et les activites. On anticipe les eventuels problemes. Et si il pleut? Et si il fait froid? Chaud?

Ensuite, on stresse.

Et puis on emballe tout (Papa emprunte une malle a fixer sur le toit de la CastorMobile pour que tout tienne) et on y va.

Resultat? C’est jouable, tres jouable meme. On ne va pas se leurrer, le seul qui s’est vraiment repose, c’est l’appareil photo, qui est reste dans son sac pratiquement tout le sejour, sauf pour quelques courts instant lorsque Papa Castor avait enfin les mains libres (pas longtemps). Mais les filles sont accommodantes, les garcons relativement obeissants et faciles a motiver, et les parents bien organises.

Un apercu du campement:

Camping5.jpg

La, on voit la tente 8 places ou l’on tenait tous allonges, et meme debout d’ailleurs, dans le milieu. On voit aussi le barbecue/feu de camp, avec le cadeau de nos voisins, la canette de biere (vide) dessus. On y voit aussi Camille dans son activite favorite, se carapater a travers le campement, et je ne vous raconte pas l’etat de ses mains, pieds, genous, ni la quantite de sable et de feuilles mortes qu’elle a ingurgites.

Camping6.jpg

La, on voit la CastorMobile avec son chapeau, et la table bien couverte des restes du petit dejeuner (cake a la banane, chocolat chaud, tartines de Nutellla, fruits) et autres.

Camping9.jpg

La, on voit la tente “pour le cas ou il pleuvrait” (on ne peut pas laisser la Meute manger dans une tente qui n’est pas a nous, sur des duvets qui ne sont pas a nous…).

Camping7.jpg

La on y voit quelques uns de nos voisins, pas les plus bruyants en fait. Noel approchant, on a ete tentes d’en attrapper une, mais il parait que c’est interdit.

Camping8.jpg

Et la on peut voir, a gauche, la “baignoire” ou les enfants ont pris leur bain chaque soir. Et au fond, on apercoit l’arbre penche, sur lequel Maman Castor et les garcons ont appuye des troncs d’arbres morts et des branchages pour faire un grand tipi. Si, si, je vous assure.

Bref.

Question quotidien, donc, nous avons essaye de maintenir la routine du mieux possible, tout en offrant aux enfants une bonne experience du camping. Le midi, c’est pique nique, mais le soir, on cuisine au feu de bois: saucisses araignees, omelette en sac, patates au feu, bateaux bananes, chamallows grilles, pain bannock, etc… On se lave, donc, dans un baquet avec de l’eau rechauffee a la casserole, on fait pipi sur les arbres (un grad succes), on dort dans des sacs de couchage… Et une fois qu’ils ont pris le coup, les enfants s’adaptent tres bien. Par exemple, le deuxieme jour, Lucien a fait une sieste de presque trois heures que Maman a meme du interrompre.

Camping3.jpg

Et finalement, les activites furent toutes trouvees: le campement est entoure de bois, batons, brindilles, etc. qu’il faut ramasser pour le feu. Et puis bien sur, il y a la plage! Ah, la plage, qui offre plusieurs choix d’activites selon ou l’on se pose: des gros cailloux a escalader, du sable a creuser, des petits cailloux a lancer, des petits poissons a observer… Et, pour les filles de l’ombre presque jusqu’au bord de l’eau.

Camping2.jpg

Camping4.jpg

Camping1.jpg

Et puis le deuxieme jour, Dylan, sa famille et leurs amis nous ont rejoint et occuppaient des campements a deux minutes de marche du notre.

Finalement, le plus dur, ce fut de consoler Augustin et Lucien au moment de partir. Ils ne voulaient pas rentrer… Sidonie, en revanche, fut apparemment heureuse de retrouver son lit, et y dormit 15h30 de suite la premiere nuit.

3 Comments

  1. Et bien!! Moi je vous tire mon chapeau, ma casquette, mon béret…etc.. enfin la série des couvres chefs!! Vous n’avez pas eu peur et vous avez assuré!! Les enfants ont du apprécier cette expérience camping! ! Encore bravo

    Like

  2. je ne suis pas en avance pour vous dire BRAVO
    vous avez une organisation formidable et vous arrivez à faire des balades avec vos petits bouts ou ils peuvent se dépenser avec des nouvelles activités.
    Je vous embrasse tous les 6
    La Tata Michelle

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s