Jardin d’enfants

Joyeux Noël et Bonne Année 2019, voilà c’est fait. Bon c’est pas tout ça mais maintenant il faut encore occuper la marmaille jusqu’à la reprise de l’école, le… Lundi 7 Janvier!!!

Le Mercredi

On se lève tard, on petit-déjeune tranquillement, on joue aux jeux de société qu’on a reçu pour Noël (Blokus, Ticket to Ride Junior, Crokinole…). L’aîné, doué du super-pouvoir de lecture, interprète les Schtroumpfs et le Cracoucass pour son jeune frère et sœur cadette. L’autre sœur cadette, elle, s’est découvert une passion de mécanicienne et fabrique tout un tas d’engins roulants.

Puis après une petite page d’écriture pour les grands-parents, on se dirige vers une patinoire en pleine air. Encore une fois, l’aîné aide ses sœurs cadettes tandis que son jeune frère patine tranquillement de long en large.

Le jeudi

On retourne au Royal Ontario Muséum pour admirer une fois de plus l’exposition sur les araignées. Les enfants ont chacun apporté leur appareil photo, et mitraillent les insectes à 8 pattes.

Puis on passe à l’exposition sur Zuul, le Destructeur (de mâchoires), un nouveau fossile complet d’ankylosaure. Une sœur cadette n’en a que faire des bouts de squelette et veut le voir vivant (heureusement, le film en image de synthèse dans la pièce suivante semble faire l’affaire); l’aîné n’a d’yeux que pour le jeu vidéo Zuul Duel, une sorte de borne d’arcade Street Fighter 2 avec des dinosaures à la place des experts en art martiaux; je vous jure, la jeunesse…

Le vendredi

Direction l’aquarium Ripley de Toronto. Là encore, les enfants jouent les photographes animaliers de bassin en bassin.

On arrive enfin à l’endroit de tous les dangers: l’aire de jeu centrale de l’aquarium. Les 4 enfants se dispersent instantanément dans des directions différentes, se mélangeant à la foule de gamins sur-excités et de parents hagards. Un vrai cauchemar tactique (savez-vous d’ailleurs que les Navy SEALs américains viennent s’y entrainer les mercredis de sortie scolaire?). Bref, je ne sais pas par quel miracle j’ai réussi à n’en perdre aucun.

Ensuite, on emmène les sœurs cadettes pour leur toute première visite de la tour CN juste à côté. Vue imprenable sur les avions décollant et atterrissant de l’aéroport des îles de Toronto, déjeuner au restaurant d’altitude (au prix aussi élevé que la plateforme d’observation elle-même), et passage par le plancher de verre.

Arrivé au week-end, Papa a bien mérité son petit vodka-martini.

1 Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s